Extraits PDF Imprimer Envoyer

Le document suivant constitue l'introduction de l'ouvrage "La guérison a ses raisons que la raison ne connaît pas", Dervy, 2002.

Introduction

 

Après m'être abondamment abreuvée aux sources de la pensée exotérique (par l'intermédiaire d'études les plus classiques), j'ai été soumise, presqu'à mon insu, à une révolution copernicienne, dans ma façon de percevoir la vie et d'y répondre. Dès ma prime jeunesse, en effet, des expériences de vie, multiples et peu courantes, d'étranges sensations, des "intuitions" fortes et pénétrantes, des perceptions sensibles à caractère immédiat, impérieux et anticipateurs, me forcèrent à opérer une révolution et me conduisirent vers une étude plus ésotérique de la vie, de ses manifestations et de ses fondements. Je me passionnai dès lors (vers la trentaine) pour des approches dites alternatives, pour des courants de pensée très variés qui me conduisirent peu à peu au métier de thérapeute intuitive que je pratique aujourd'hui et à celui de formatrice, à travers l'organisation de séminaires sur certains thèmes étudiés dans cet ouvrage.

Précisément dans le contexte de ce quotidien, constitué de ces deux implications différentes et pourtant indissociables à mes yeux, j'ai réalisé l'intense besoin de mes contemporains de trouver des réponses à leurs questions concernant toutes ces approches dites énergétiques et tous les nouveaux courants de pensée qui voient le jour de toutes parts. Toujours plus confrontée à ces questionnements répétés et manifestement inquiets de la part de patients et de participants à mes séminaires, à propos entre autres, du sérieux et de la validité de telles ou telles thérapies, formations ou théories, il m'est, dès lors, apparu faire oeuvre utile en partageant mes expériences de vie, mes réflexions et mes analyses. Il semble évident de penser que, à l'instar de toutes les autres connaissances humaines, nous avons besoin d'acquérir les bases de toutes ces approches liées à l'énergétique pour que nous puissions tous exercer notre discernement, de plus en plus indispensable. Ces approches énergétiques semblent faire partie d'un très vaste "territoire", encore à défricher et à structurer et nous serons donc souvent amenés à utiliser cette comparaison géographique pour mieux chercher à comprendre ces notions, relativement nébuleuses. Dans les usages actuels, en effet, le terme "énergétique" est un véritable "fourre-tout", qui engobe de nombreux niveaux différents, disparates voire contradictoires. C'est d'ailleurs une des raisons qui explique le terme "d'irrationnel" qui lui est souvent appliqué.

S'aventurer à parler de l'irrationnel, alors que celui-ci a mauvaise presse, n'est pas fait anodin ni chose aisée et cette réalité a constitué, pour moi, un frein puissant à la rédaction de cet ouvrage. Cependant, cinq raisons essentielles ont fait basculer ma détermination : une raison personnelle, une collective, une pédagogique, une thérapeutique et une éthique.

La raison personnelle est de loin la plus déterminante : frappée, du jour au lendemain, d'une péritonite fulgurante, je traversai, à cette occasion, des moments de grandes souffrances physiques et dans le même temps, je fus "transportée" dans un autre ordre de réalité. J'en revins autre, indéniablement, munie dès lors de convictions sur ma vie future et sur mon engagement vis-à-vis d'elle. Rien ni personne ne peut effacer cette indicible-là.

La raison collective liée à mes contacts avec des patients et des auditeurs, dont les récits seront souvent évoqués dans cet ouvrage. Ils m'ont fait réaliser le manque de connaissances et d'enseignements dignes de ce nom, qui les livre, impuissants parce qu'ignorants, à la merci de n'importe quelle théorie saugrenue ou de n'importe quel mouvement sectaire. Ils m'ont fait réaliser, à travers leurs mésaventures parfois graves, l'ampleur des dangers d'un certain irrationnel (sur lequel nous reviendrons longuement), celui, d'ailleurs, qui est souvent qualifié "d'irrationnel de l'ombre". Ils m'ont permis de comprendre, à travers leurs errances dans les territoires du non-rationnel, leur désarroi, démunis qu'ils étaient de repères critiques. Bien entendu, dans la jungle actuelle de toutes ces nouvelles approches mystiques, religieuses, philosophiques, thérapeutiques, il en est de très sérieuses, de très probantes et certainement d'exceptionnelles. Mais comment nos contemporains sans familiarisation ni formation peuvent-ils trier le bon grain de l'ivraie ? Comment sur un terrain mouvant, non balisé, parfois miné et présentant des pièges à chaque pas, peuvent-ils voyager sans carte détaillée du territoire ?

La raison pédagogique découle, en droite ligne, de la précédente. Pour avoir passé plusieurs années de ma vie à enseigner dans des collèges, je me sens toujours très concernée par la transmission des savoirs et des connaissances, capables d'offrir à chacune et à chacun, les instruments nécessaires à son autonomie et à sa liberté d'action. Or, actuellement, nous assistons à une déferlante de moyens alternatifs, énergétiques et de développement personnel, en face desquels nos acquis scolaires, universitaires, psychologiques et religieux n'ont plus aucune espèce de référence ni de prise. Nous restons donc orphelins d'une certaine rationalité et du discernement que nous connaissions jusqu'alors et qui avait le grand mérite, entre autres, de poser des remparts solides à toutes les formes de dérive et de défiance. Plongée, sans le savoir ni le vouloir, dans cet océan d'irrationalité, il m'apparut indispensable de partager les fruits de mes confrontations dans ces domaines et d'en réaliser, si faire se peut, une ébauche, parmi tant d'autres, d'une pédagogie vibratoire. Il ne peut y avoir de progrès dans ce domaine, comme dans tous les autres d'ailleurs, sans un enseignement qui donne les clés de certains savoirs et de savoir-faire indispensables.

La raison thérapeutique fait l'objet des plus longs développements tout au long de cet ouvrage, dans la mesure où cette confrontation avec l'énergétique "irrationnelle" peut aussi se révéler source d'un incontestable mieux-être et même de guérison inattendue pour ne pas dire remarquable. Comment imaginer que de telles potentialités risquent de ne pas venir soulager la souffrance, le mal-être, la fatigue et tout le cortège d'affections, répondant remarquablement bien à une rééquilibration énergétique? En effet, parallèlement aux déviances de "l'irrationnel de l'ombre", il existe un " irrationnel de lumière" capable de synthèses prometteuses et de découvertes salvatrices. C'est vers celui-là que nous tendons : reste à en tracer quelques voies d'accès.

La raison éthique se trouve au coeur de toute démarche en direction de l'énergétique et de l'irrationnel. En effet, ces nouveaux territoires ne peuvent être laissés aux seuls familiers et initiés de ces niveaux, car il risquerait d'en résulter des manoeuvres de dissimulation, de rétention d'informations et donc de prises de pouvoir sur la conscience de chacun d'entre nous. Ce risque est déjà présent sous des formes multiples, mais encore à petite échelle, à travers toutes les possibles interprétations et manipulations énergétiques. Ne laissons donc pas le terrain mouvant des énergies être occupé essentiellement par des "marchands du temple" sans scrupules qui ne demande qu'à dicter leurs lois et leurs (im)moralité désacralisées. Si nous ne voulons pas céder de notre autonomie et de notre liberté de conscience, il nous faudra bien songer à élargir l'esprit humain (comme le prônait déjà Victor Hugo) et se décider à étudier sérieusement ces domaines, même sous forme d'hypothèses "scientifiques". En dernier lieu (et nous y reviendrons), nous sommes tous, aujourd'hui comme hier, en quête de sens et de sagesse : celle-ci ne doit à aucun prix être laissée sans garde-fous, à la merci d'un petit nombre.

L'ensemble de ces raisons m'ont finalement convaincue de me manifester, à travers ce livre, au-delà de ma sphère habituelle, dans l'espoir que mes expériences nombreuses dans ce domaine et parfois délicates, tout comme mes analyses, pourraient servir éventuellement de repères à d'autres personnes en quête de recherche et susciter, en elles, des pistes de réflexion et d'éclaircissement. Il m'importe avant tout que chacun puisse bénéficier d'éléments suffisants pour être en mesure de re-connaître en lui la source de son savoir, de son pouvoir, et de son cheminement.

Cet ouvrage, loin de se vouloir dissertation littéraire, analyse sociologique, livre de recettes et encore moins traité de philosophie ou d'éthique, se définit comme un essai de réflexion d'ordre général, à partir d'expériences personnelles et de pratiques thérapeutiques, essai qui tend à chercher, inlassablement, des repères rationnels, structures (autant que faire se peut) et spirituels, dans ce contexte historique particulier qui voit émerger ce bouillonnement et ce bouleversement d'idées et de valeurs. Il ne cherche pas à convaincre, mais à partager une expérience subjective vécue, alliée à des connaissances objectives.

Ce livre s'inscrit dans le cheminement de beaucoup de nos contemporains nés dans une société nourrie des héritages judéo-chrétiens, aussi bien dans leur formation intellectuelle que religieuse, et qui découvrent au gré du chemin, des apports étrangers et étranges qui les déroutent, confrontés qu'ils sont à toutes ces manifestations nouvelles (c'est le moins qu'on puisse en dire de la mouvance que certains qualifient, à tort ou à raison, de New Age).

C'est l'histoire vraie et vécue d'une chrétienne engagée, entraînée contre son gré dans un territoire inconnu, qui va devoir voyager et explorer des contrées étrangères et chercher par tous les moyens à trouver une issue salvatrice pour revenir à son pays d'origine, si possible indemne à l'instar d'Ulysse revenant à Itaque. Cet ouvrage se veut donc simplement :

  • récit autobiographique d'une exploratrice de territoires encore peu fréquentés et mouvants, que l'on appellera souvent les "nouveaux camps d'irrationalisation";
  • essai d'explication et de rationalisation de cette exploration et modeste tentative de repousser les frontières de la rationalité, en l'élargissant;
  • essai d'initiation à des réseaux énergétiques, à l'image de nos apprentissages à l'internet technologique;
  • "carte routière" pour ces nouveaux territoires d'irrationalisation :
    • pour se préparer à naviguer, toujours plus, dans ce religieux flottant;
    • pour discerner les écueils de l'irrationnel et ne pas tomber de Charybde en Scylla;
    • pour proposer des pistes de réflexion, accessibles à tous au quotidien;
    • pour partager des passerelles vers d'autres contrées de la conscience;
    • pour trouver des sources de pouvoir et d'autonomie en nous, et non à l'extérieur.
En dernier lieu, ainsi que le préconisait Goethe, après les tentatives d'élargir les frontières de la réflexion et de la raison, cet ouvrage se veut aussi, modestement, signe d'adoration envers l'immensité qui ne nous est pas accessible.