Imprimer


Livre 2

"Guérir des blessures familiales"

Publié aux éditions Dervy, mars 2008

  

Motivations de l'écriture de cette ouvrage
• Motivations d’ordre général

Depuis une quinzaine d’années, en tant que thérapeute en méthode intuitive et énergétique, j’assiste, impuissante trop souvent, à une minuscule frange de la souffrance humaine. Sensibilisée personnellement aux états de maladie, je n’ai jamais pu me résoudre à accepter celle-ci sans des combats acharnés ! Ceux-ci ont été et sont encore motivés par des recherches intellectuelles incessantes sur les causalités, à travers mes expériences personnelles et thérapeutiques.
Souvent dernier recours thérapeutique, je suis confrontée, en effet, au cours de mes consultations quotidiennes, à des types de pathologies très différents. Ces pathologies très graves ou chroniques, désespérantes ou récidivantes invalident sérieusement la vie de mes patients, alors que j’ai toujours eu l’intime conviction qu’un certain nombre de ces douleurs de tout ordre auraient pu être atténuées, soulagées ou mieux vécues grâce à un autre regard. Cette opinion secrète m’a sortie heureusement d’états pathologiques déclarés incurables et s’est révélée tout aussi valable pour un grand nombre de patients. Je n’ai cessé, dès lors, de chercher à comprendre les tenants et aboutissants de cet état de fait. Mes réflexions alimentées autant par ma pratique thérapeutique que par mes animations de séminaires et d’ateliers, m’ont conduite à proposer des hypothèses d’approche et de compréhension plus globales que les façons de soigner pratiquées dans notre XXIème siècle.

Il est un fait que la médecine classique et scientifique a largement fait ses preuves et de belle façon; mais nous constatons tous, dans nos vies respectives, que malgré ses progrès éminents et ses résultats spectaculaires elle ne répond pas à toutes nos attentes. Comment le pourrait-elle d’ailleurs, puisqu’elle s’occupe des corps physique, psychologique et mental ? Pourquoi donc l’investissons-nous de tous les pouvoirs dans des domaines qu’elle ne peut aborder? Pourquoi attendons-nous tout d’elle ? Il semble que nous ayons laissé de côté, volontairement ou non, des pans entiers de l’expérience du Vivant, entre autres l’aspect vibratoire et invisible de la réalité ainsi que l’aspect spirituel qui la sous-tend. A la suite de multiples interrogations sur l’intégralité de ces éléments, plusieurs évidences me sont apparues:

1. Les causes des maladies, quelques qu’elles soient, sont de natures différentes et parfois très variées. En deux mots, la maladie est multifactorielle et multidimensionnelle.

2. Si la maladie est multifactorielle, multifactorielles doivent l’être aussi les thérapies. Or, dans la réalité objective que nous vivons actuellement, tel n’est souvent pas le cas.

3. Au sein même de cette caractéristique multifactorielle, de nombreux patients présentent des problématiques qui ne leur appartiennent pas réellement, à bien y regarder.

4. Si ces problèmatiques ne trouvent pas leur origine dans leur vie uniquement, elles se trouvent toujours dans une systémie, non seulement psychologique, mais aussi et souvent énergétique.

5. Ma pratique thérapeutique me démontre quotidiennement combien il est essentiel de bien identifier la multifactorialité au niveau systémique, jusqu’à parfois remonter à plusieurs générations pour être capable de repérer l’origine du dysfonctionnement.

6. Tout aussi important, à mes yeux, est de mesurer la pondération personnelle de chaque individu au sein même de sa systémie énergétique familiale, voire transgénéalogique, voire environnementale ou / et sociale.

7. La différenciation entre les divers niveaux de corps (et d’être), spécifique aux thérapies énergétiques, permet de mieux identifier le niveau, dans la recherche des causes probables de la maladie.

8. Dans de nombreux cas qu’il m’a été donné de soigner, je constate avec tristesse une erreur initiale sur le niveau vibratoire impliqué. Cette inexactitude entraîne inéluctablement un traitement inadapté ou inefficace. Si l’on tape à côté d'un clou, il ne s’enfoncera jamais !

9. Face à cette inefficacité apparente se manifestera tôt ou tard une impuissance réelle qui conduira le patient à désespérer et engendrera d’autres pathologies, en cascade.

10. En dernier lieu, il est grand temps selon moi de s’interroger sur des traitements inefficaces parce que partiels et qui conduisent une immense majorité de malades à se sentir coupables d’une «faute» qu’ils n’ont pas commise. Dans le sens communément entendu cela signifie que, s’ils ne guérissent pas, c’est qu’ils ne le veulent pas ou qu’ils présentent trop de problèmes psychologiques. A mon humble avis, ce serait plutôt à l’ensemble de la communauté thérapeutique de chercher et chercher encore à repousser les limites de notre ignorance humaine.


«Si l’on ne pèche pas du tout contre la raison, on n’arrive généralement à rien».
Albert Einstein


• Motivation d’ordre intellectuel et «scientifique»

En raison de tous les point exposés plus haut, j’ai décidé de pécher contre la raison et de laisser la primauté à ma fonction intuitive, dans un premier temps. Celle-ci m’a fait entrevoir une autre logique, plus vaste que je qualifie de «transrationnelle», me permettant de ressentir des causes, souvent multiples et entremêlées, à de nombreux états de maladies. Moi, la rationnelle de formation, je me suis vue écouter le murmure de mes ressentis intuitifs et chercher, alors systématiquement à en analyser la provenance et le contenu. De cette écoute insolite est apparue une meilleure vision générale, un aperçu dépassant souvent le cadre de notre vie personnelle pour parvenir à des moyens thérapeutiques, complémentaires à la médecine classique.
En ce sens et nous y reviendrons, mon approche pourrait se définir comme thérapie vibratoire, intuitive et transrationnelle. L’intuitif écouté, mon hémisphère rationnel a recouvré toute sa place et son importance, puisque, dans un deuxième temps, c’est lui qui a cherché à établir les parallélismes et les complémentarités, à retrouver les similitudes et à détailler, quand c'était possible, la multiplicité des facteurs impliqués. C’est alors qu’il m’a semblé important d’esquisser, avec d’autres nombreux chercheurs, des cartographies sur les approches complémentaires, et ce, dans le but de faciliter les échanges entre la médecine classique et les médecines alternatives.
Mes recherches se sont donc orientées vers des explications intellectuelles de ma pratique thérapeutique, à travers des exemples de patients et dans le but d’ouvrir des champs nouveaux d’exploration scientifique, bien consciente que ces tentatives d’explicitation ne le sont pas encore !
Par ailleurs, comme énoncé plus haut, la santé et la maladie sont multifactorielles et multidimensionnelles ; a fortiori donc les thérapies doivent l’être ! Dans cette optique, la vocation de cet ouvrage est non seulement d’en démontrer le caractère essentiel, mais aussi de mettre en évidence l’impérieuse nécessité de faire interagir en complémentarité plusieurs thérapies différenciées et diversifiées. Encore faut-il, il est vrai, distinguer celles que je qualifierai de sérieuses de pratiques farfelues ou / et dangereuses !
Cependant, il faut bien en convenir, ces deux versants de la médecine ne sont pas encore prêts, à l’heure actuelle, à de tels échanges; c’est une des vocations principales de cet ouvrage que de préparer les consciences à un mariage de raison, si ce n’est d’amour entre ces deux compagnons.
Précisons d'emblée que cet ouvrage n’a vocation a être ni exhaustif, ni encyclopédique. Il se donne comme objectif de permettre à chaque lecteur de se forger une opinion sur un ensemble d’hypothèses thérapeutiques innovantes.

«Il nous faut bien reconnaître l’existence de facteurs irrationnels, échappant à toute logique et dépassant nos possibilités de compréhension et en tenir compte. Il nous faut les aborder aussi rationnellement que possible, même s’il n’y a aucun espoir de pouvoir jamais les comprendre. Dans la mesure où nous ne pouvons pas les saisir rationnellement, il nous faut leur trouver une expression symbolique.»
C.G.Jung

• Motivation d’ordre personnel

La motivation la plus profonde réside aussi au coeur de mon histoire personnelle. Pour avoir connu de multiples souffrances aux causes jamais élucidées par le corps médical, donc jamais guéries depuis mon enfance, je suis parvenue à déchiffrer bon nombre des énigmes qu'elles suscitaient au fil du temps. Après des recherches acharnées tous azimuts, j'ai appliqué sur moi-même les résultats de cette quête initiatique, avec des effets suffisamment spectaculaires pour que je me décide à accepter d’en faire bénéficier les autres. Alors que je jouissais enfin d’une bonne qualité de santé, je fus atteinte, brutalement, d’une péritonite fulgurante qui me fit entrevoir l’autre côté de la vie. Au cours de ce second voyage initiatique, j’eus accès à des éléments fondateurs de ma vie et aux raisons pour lesquelles je me devais de revenir de cet «endroit» édénique. En effet, «rentrée» avec des motivations claires et déterminée à les conduire à terme, je me suis engagée à diffuser mes recherches et découvertes au grand jour et à m’efforcer, par tous les moyens à ma disposition, de participer à la réconciliation des médecines classiques et alternatives. Seules des tentatives d’explication rationnelle des médecines complémentaires leur permettront une reconnaissance et, nous savons tous, que pour apprécier et faire confiance à un partenaire, il faut le connaître. La rédaction de cet ouvrage entre donc dans ce cadre de tentative d’explication de phénomènes apparemment inexplicables et irrationnels, qui cependant abordés sous un autre éclairage, sont et seront toujours plus susceptibles de nous offrir des clés de soulagement, de sens et d’espérance, que la médecine traditionnelle.

• Motivation née de l’engagement

Pendant que j’assistais impuissante aux décès de certains de mes patients, surtout de jeunes gens, j'ai pris l'engagementd de me faire l’écho de leurs situations devenues claires et logiques trop tardivement et de lancer un appel à un élargissement de la conscience humaine. J’ai décidé de parler alors que leurs voix se sont tues, au moment ils ont eu l’impression d’avoir touché du doigt toutes les causalités impliquées dans leurs maladies. Un certain nombre de ces exemples sont expliqués dans cet ouvrage et ils donneront, je l’espère, matière à une réflexion sincère à toutes les intelligences qui cherchent, sans parti pris ni arrogance malsaine, à soulager leurs semblables. C’est un appel à ce que chacun, sincèrement, participe, à sa façon et à son niveau, à l’élargissement de la conscience individuelle et collective: le moment est toujours approprié quand il s’agit de repousser la souffrance inutile dans ses derniers retranchements.

«La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité».

Bref résumé des thèses du livre

La guérison est multifactorielle et multidimensionnelle. La vocation de cet ouvrage est d’en montrer le caractère essentiel et aussi de mettre en évidence l’impérieuse nécessité d’interagir en complémentarité avec des thérapies classique ou non. Vers un mariage de ces médecines, mariage de raison, si ce n’est pas encore d’amour.

1. A la recherche de la logique transrationnelle de nos guérisons. Ou de la découverte que nos maladies ne sont pas toujours «nos» maladies.

2. Des paraboles racontent la thérapie transrationnelle. Ou de quelques fables allégoriques qui nous font saisir la réalité de nos corps vibratoires et de leur mémoire encore méconnue.

3. La multidimensionalité de nos guérisons. Ou de la manière de comprendre les différents niveaux vibratoires et leurs possibilités de maladies et de guérisons.

4. Le caractère multifactoriel de nos guérisons. Ou de l’analyse de facteurs partiels, on aboutit à des fausses solutions thérapeutiques; ou à partir de fausses solutions, on parvient à des échecs thérapeutiques qui n’en sont pas vraiment.

5. A la recherche de notre «guérisseur», notre identité intérieure Ou de la recherche systématique de notre propre identité vibratoire, cachée sous les multiples strates de nos vies ; ou de la réalité vibratoire qu’en dehors de notre «carte d’identité vibratoire», il n’y a pas de salut véritable.

6. Nos guérisons, nos relations, nos entourages. Ou de la constatation que ce n’est pas toujours le malade qui est à soigner, mais bien les problématiques, les noeuds de l’écheveau vibratoire invisible; ce sont ces noeuds que le «patient désigné» révèle et dont il faut s’occuper.

7. Nos guérisons et la temporalité. Ou de la compréhension que nous sommes «tissés» dans le temps et qu’il faut redescendre dans la lecture de celui-ci pour accéder à un juste temps de «guérison».

Conclusion. Ou de l’infinie variété des causes possibles d’une perturbation pathologique et de l’intérêt de collaborer avec toutes les approches médicales, sur tous les niveaux d’être ; et ceci dans une systémie et une vision temporelle qui prennent en compte le présent et le passé transgénéalogique du patient, afin que le futur puisse éclore, libéré.
 
Prix 20.- frais de port inclus